Jonathan Mourglia


Photographe

http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_GlacierNoirHiver copie.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_GlacierdArsineFrontHiver marges.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_GlacierNoirHiverDétail copie.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_Bivouachiv copie.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_GlacierNoirSeracHiver copie.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_GlacierNoirEaudeFonteHiver copie.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_GlacierMomieHiver copie.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_GlacierNoirCrevasseHiver copie.jpg
http://jonathanmourglia.com/files/gimgs/th-7_TroisChasseurs copie.jpg

JOUR BLANC

Le jour blanc est un phénomène optique et atmosphérique ayant lieu en hiver, lorsque le ciel et la terre deviennent uniformément blancs au cours d’un épisode neigeux. Il en résulte une perte de contraste quasi totale, rendant impossible l’appréhension du relief et l’orientation. Le paysage nous échappe, il échappe à nos sens ne parvenant plus à restituer notre rapport à l’espace. Il échappe aussi à la capture photographique, à l’autorité technique supposée de l’image. Par ces conditions de lumière les détails s’absentent, ne restent que ces étendues blanches entrecoupées de quelques roches ou autres motifs.

Je comptais aussi un peu sur les photographies et les films que Hans et Karl s’étaient proposé de prendre; mais au développement, aucune image n’apparaissait sur la couche sensible; il était impossible, avec le materiel ordinaire, de rien photographier ici: autre problème d’optique pour casser la tête de Sogol.

René Daumal, Le Mont Analogue